Le Blog des Soft Skills

Enrichir ses compétences humaines, émotionnelles et cognitives

Reconnaissance des soft skills en situation professionnelle : à l’action !

Ça bouge !

28 novembre 2019

Les opportunités offertes par les soft skills [1] en matière d’adaptabilité et de mobilité professionnelles ne font plus débat. Difficile toutefois d’intégrer l’approche « compétences transversales » dans les pratiques d’orientation et d’insertion, de formation ou de recrutement. D’où le programme AEFA [2], qui diffuse aujourd’hui un nouvel outil d’accompagnement destiné aux professionnels de ces secteurs.  

 

En quoi consiste le projet de mise en évidence des soft skills en lien avec les situations professionnelles ?

Initiés dès 2013, les travaux de l’AEFA s’inscrivent dans une volonté d’investiguer les situations professionnelles sous l’angle des compétences mises en jeu, autres que techniques ou « métiers ». Autrement dit : sous l’angle des soft skills. Si l’objectif premier est de permettre aux actifs/salariés les moins qualifiés de s’orienter vers des métiers « accessibles » et de se former, cette nouvelle approche peut bénéficier à tous, dans un monde où les trajectoires professionnelles ne sont plus rectilignes.

Concrètement, ces travaux comportent deux dimensions :

  1. Recenser les dispositifs ou référentiels relatifs aux compétences transversales ;
  2. Élaborer des outils de mesure ou d’évaluation des soft skills détenues par les actifs.

Ils ont déjà donné lieu à deux publications notables : un premier guide AEFA en 2016, Évaluer les compétences transversales, et le guide pratique Rectec [3] en juin 2019. Parmi les intentions clés de ces ressources, la prise en compte de l’agir en situation professionnelle, par le biais des soft skills requises pour le faire, ou la possibilité d’acter une maîtrise partielle de ce type de compétences, dans une logique de progression graduée.

 

Le guide AEFA 2019 propose des cas d’usages à vocation pédagogique

Le nouveau guide AEFA [4] s’inscrit dans une optique extrêmement opérationnelle grâce aux retours d’expérience de professionnels de l’orientation, de la formation et du recrutement. Dans une démarche de test, découvrant ce qui fonctionne ou non, ceux-ci ont en effet procédé au repérage et à l’évaluation des soft skills en lien avec les situations professionnelles… pour la première fois !

Un exemple : confronté à une problématique de recrutement, le groupe La Poste Île-de-France a élaboré son propre référentiel de compétences transversales pour les chargés de clientèle. Pour ce faire, il s’est appuyé sur le référentiel AEFA/Rectec, la fiche de poste et la principale attente des recruteurs et formateurs de La Poste, à savoir une posture donnant satisfaction aux clients. 3 pôles de compétences se sont ainsi dégagés – commerciales, réflexives et communicatives.  Résultat : l’évaluation des profils a été simplifiée, les écarts constatés ont permis d’anticiper certains besoins de formation et des profils qui n’auraient pas été retenus via la stratégie de recrutement habituelle, ont rejoint l’entreprise avec succès.

Revenons sur le référentiel de compétences transversales repris dans ce guide. Présenté sous forme de carte circulaire, il comporte :

  • 4 pôles – organisationnel, réflexif-actionnel, communicationnel, réflexif-personnel ;
  • Lesquels regroupent 12 soft skills – dont organiser son activité, développer ses savoirs et modes d’apprentissage ou travailler en équipe – entre autres ;
  • Lesquelles comportent 4 paliers distincts.

Pour organiser son activité, le 1er palier consiste à identifier ce qui structure l’organisation de celle-ci, le 2nd, à appliquer l’organisation prévue pour cette activité, le 3e, à adapter son organisation aux exigences de la situation et le 4e, à être en mesure de prévoir et d’organiser son activité ou celle de son équipe.

Dans une perspective de sécurisation des parcours, d’adaptabilité professionnelle et de fluidité du marché du travail, les soft skills apparaissent décidément comme des alliées privilégiées.

 

[1] Dans cet article, les termes soft skills et compétences transversales sont employés indistinctement. Sachant que la terminologie compétences transverses existe également.
[2] AEFA : Agenda Européen pour la Formation des Adultes (ou Agenda européen pour l’Education et la Formation des Adultes). Ce programme a été impulsé par la Commission Européenne.
[3] Le guide Rectec s’inscrit dans le cadre du projet européen éponyme.
[4] Le guide 2019 ainsi que le guide 2016 ont été élaborés par l’agence Erasmus + France / Education Formation.
docendi

Author: docendi

Organisme de formation certifié OPQF, docendi propose, depuis sa création en 2000, une formule pédagogique multimodale novatrice alliant présentiel et accompagnement digital avant et après formation.
Cette pédagogie interactive et personnalisée est particulièrement efficiente pour le développement des soft skills : management, développement de soi, communication interpersonnelle et efficacité professionnelle.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Merci, vous êtres bien inscrit à la Neswletter de docendi