Le Blog des Soft Skills

Enrichir ses compétences humaines, émotionnelles et cognitives

Marketing de soi : 3 clés pour valoriser vos supers pouvoirs !

Conseils de pro

10 septembre 2019

Vous souhaitez faire rayonner vos forces et compétences ? Moyennant le préalable suivant – dissocier l’être du faire -, le marketing de soi [1] vous offre 3 techniques d’une redoutable efficacité. A vous de jouer ensuite et de vous donner les moyens de vous développer professionnellement !

 

1re clé : prenez conscience de vos forces grâce au marketing de soi

Vos collègues savent-ils réellement en quoi consiste votre travail ? Connaissent-ils vos compétences spécifiques, vos petits plus, votre vision ? Selon Sophie Machot, formatrice docendi en efficacité professionnelle et développement personnel, également auteure, « l’expérience montre que c’est rarement le cas. D’ailleurs, nous omettons souvent nous-mêmes des pans entiers de notre activité ou de nos forces ». D’où l’importance de réaliser un diagnostic initial portant sur un matériau unique : soi-même.

Le marketing de soi nécessite avant tout de se connaître. « Il s’agit d’oser mettre des mots sur vos compétences, vos forces, vos valeurs, ce qui vous motive et vous engage au quotidien ». Distinguez bien la notion de compétence et celle de force : une force est un point de rencontre entre un talent, des compétences et des connaissances.

Concrètement, comment procéder ? La difficulté porte essentiellement sur l’identification de ces supers pouvoirs, lesquels peuvent correspondre à des soft skills [2]  ; les questions suivantes vous aideront.

  • De quelles forces stratégiques [3] disposez-vous ?

Ex : l’analyse. Recherchant les motifs et les causes, vous êtes capable d’envisager tous les facteurs susceptibles d’avoir des conséquences sur une situation donnée.

  • Quelles sont vos forces en termes de relations humaines [4] ?

Ex : l’empathie. Vous savez vous mettre dans la peau des autres pour comprendre ce qu’ils ressentent.

Vous procéderez de même pour détecter vos forces dans le registre de l’influence (ex : communication, charisme) et de l’action (ex : responsabilité, activation).

Dans un second temps, interrogez-vous sur ce que vous mobilisez dans vos missions actuelles. Quelles forces utilisez-vous le plus ? Lesquelles restent en sommeil ? Quelles propositions pourriez-vous faire pour les mettre au service de votre entreprise ?

Nous avons tous des points d’excellence. « Or, indique Sophie Machot, une personne qui communique de façon fluide oublie souvent de valoriser cette aptitude car cela lui semble une évidence ! En réalité, la façon dont elle s’adresse aux autres, sa posture, son écoute, constituent une force qui doit être travaillée pour évoluer professionnellement. »

Cette première brique du marketing de soi, indissociable d’une meilleure connaissance de soi, se révèle précieuse notamment lors d’un entretien d’embauche, de l’entretien annuel d’évaluation ou de l’entretien professionnel.

 

2e clé : gagnez en assurance et créez une dynamique positive

Vous mettez désormais des mots sur vos forces et talents. La confiance en soi constitue la deuxième brique avant d’être en mesure de parler de soi de façon convaincante et engageante. Une confiance qui naît de l’estime de soi, construite durant l’enfance et nécessitant un climat favorable (amour, sécurité). Quel que soit le contexte initial, l’estime de soi peut être restaurée et la confiance, se développer. Quelques clés pour aller dans ce sens :

  • Désamorcez vos pensées négatives tels que le fait de voir essentiellement vos « mauvais » côtés ou de considérer les autres comme « mieux que vous ».

L’objectif est de vous reconnaître comme une personne valable, digne d’intérêt.

>> Besoin de faire évoluer votre regard sur vous-même ? Découvrez notre formation ESTIME DE SOI

  • Rompez avec vos comportements négatifs ou d’évitement tels que le report des échéances ou la conviction (erronée) de « ne jamais y arriver ».

L’objectif est de prendre confiance en vos capacités.

  • Osez exprimer ce que vous voulez, cessez de rechercher systématiquement l’approbation des autres.

Progressivement, vous vous affirmerez de façon positive, avec assurance et sans agressivité [5]. Au-delà de l’importance que cela revêt pour vous, l’entreprise a besoin de collaborateurs de ce type !

Le marketing de soi agit également sur votre crédibilité. À l’instar d’une marque pour laquelle cette dimension est cruciale, vous ne pourrez évoluer dans votre entreprise si vous doutez de la vôtre ou si d’autres la remettent en cause. Trois piliers la fondent :

  • La légitimité – vous avez les talents nécessaires pour exercer vos fonctions ;
  • L’expertise – vous disposez des compétences requises en termes de savoir, de savoir-faire et de savoir-être ;
  • L’exemplarité – vous mettez en œuvre vos compétences et talents dans le respect des autres, de l’entreprise, de votre mission. Notez qu’un manque de congruence peut altérer votre crédibilité tout entière.

Pour l’optimiser, veillez à respecter vos engagements, sachez gérer vos émotions et partager vos succès.

 

3e clé : renforcez votre impact professionnel avec le marketing de soi

Vos capacités de communication sont à ce stade déterminantes. Et l’impact de la communication verbale est inférieur à celui de la communication para verbale (signaux vocaux – intonations de la voix, silences, hésitations), lui-même inférieur à celui de la communication non verbale (gestes, postures ou attitudes, expressions du visage) ! La première représente 7 %, la seconde, 38 % et la troisième, 55 %.

Dès lors, comment faire bonne impression ? Il s’agit de faire ressortir vos forces et compétences aux yeux des autres – on parle d’image perçue.

  • Tout commence dès le premier instant.

Nous nous forgeons une opinion de l’autre en quelques secondes seulement, sur deux critères : la bienveillance (chaleur, amabilité, confiance) et le pouvoir (compétence, force, statut dans l’entreprise). Et nous priorisons la première dans notre jugement immédiat car elle fait écho à notre besoin d’appartenance et à notre désir d’être compris. D’où l’importance, selon Sophie Machot, « d’être totalement présent et ouvert à la communication lorsque vous arrivez dans un lieu réunissant des personnes que vous ne connaissez pas. Le regard, le sourire, la poignée de main, tout compte ».

  • Une méthodologie bien définie vous aidera à donner une bonne impression de vous-même, sur la longueur et dans des contextes variés.

Pour une communication de proximité avec vos collègues ou vos équipes, veillez à :

  • Créer le contact en instaurant un climat relationnel agréable ;
  • Faire preuve d’attention et d’empathie ;
  • Expliquer vos propos en synchronisant le niveau d’explication à votre interlocuteur ;
  • Accueillir les différents avis et répondre aux objections ;
  • Susciter l’engagement et la conviction, déclencher l’action en proposant des alternatives à vos interlocuteurs (en ayant intégré certains de leurs apports au besoin).

Face à un large auditoire, l’alignement de votre pensée avec vos mots et vos gestes donnera plus de force à votre discours. Idem pour le recours à certains gestes ou à la technique du W, qui consiste à balayer la salle du regard.

Par ailleurs, n’hésitez pas à vous inspirer des leaders les plus influents. Ce sera très utile lorsque vous devrez vous exprimer sur des projets que vous portez, notamment. Leur communication prend en effet le contrepied de l’approche conventionnelle : ils partent du pourquoi (donnant ainsi du sens) pour aller vers le comment (transmettant des process, une méthodologie) et conclure par le quoi (ce qu’il faut faire). Cela leur permet d’impliquer leurs interlocuteurs, de leur donner un motif d’action – donc une motivation -, ainsi que des moyens d’agir et un aperçu de ce qui est attendu d’eux.

 

À l’ère digitale, le marketing de soi ne se limite pas à une dimension « physique [6] ». Soignez votre visibilité sur les réseaux sociaux sans succomber à la tentation d’exposer une image désirée parfois très éloignée de vos images vécue ou perçue [7]. Un seul mot d’ordre : rester congruent ! 

 

[1] Marketing de soi et Personal Branding sont deux termes équivalents pour évoquer les techniques de marketing appliquées à soi-même dans une perspective professionnelle.
[2] Quelques exemples : l’empathie, la communication, les capacités d’analyse, le sens de l’organisation.
[3] D’autres forces dans ce domaine : contextualisation, anticipation.
[4] D’autres forces dans ce domaine : inclusion, équité.
[5] Une stratégie pour y parvenir : fixez-vous un premier objectif, atteignable ; faites un bilan de vos atouts ; agissez et prenez note de vos succès ; fixez-vous un nouvel objectif, plus ambitieux.
[6] Dans de nombreux métiers.
[7] Image vécue : les talents que je me reconnais. Image perçue : les talents que l’on reconnait chez moi. Image désirée : les talents que j’aimerais développer.
docendi

Author: docendi

Organisme de formation certifié OPQF, docendi propose, depuis sa création en 2000, une formule pédagogique multimodale novatrice alliant présentiel et accompagnement digital avant et après formation.
Cette pédagogie interactive et personnalisée est particulièrement efficiente pour le développement des soft skills : management, développement de soi, communication interpersonnelle et efficacité professionnelle.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Merci, vous êtres bien inscrit à la Neswletter de docendi