Le Blog des Soft Skills

Enrichir ses compétences humaines, émotionnelles et cognitives

Management et gestion des talents : le secret des méthodes du Père Noël

Conseils de pro

18 décembre 2018

Le 25 décembre au matin, des sourires illumineront le visage des enfants du monde entier. L’entreprise Père Noël SA aura relevé une nouvelle fois ce défi exceptionnel : déposer au pied du sapin tous les cadeaux souhaités quel que soit le lieu de résidence de leurs destinataires, en répondant aux attentes spécifiques de chacun. Quel est son secret ? docendi lève le voile sur le management du Père Noël et sa gestion des talents – pour tous les managers et DRH désireux d’optimiser leurs pratiques.  

 

L’exemple du Père Noël fait sens en termes de management et de gestion des ressources humaines

Reconnaissons-le, il est rare de trouver un modèle de management qui résiste à l’épreuve du temps. Les multiples transformations que connaissent les entreprises ont un impact sur les dispositifs technologiques et les ressources humaines, qui doivent être appréhendées différemment. Et pourtant… Indéniablement, le modèle de management du Père Noël continue de fonctionner. La preuve ? Chaque année, les enfants du monde entier reçoivent les cadeaux qu’ils lui ont commandés. Il faut dire que le Père Noël dispose d’un leadership exclusif sur son marché, grâce à l’efficacité et à l’engagement exceptionnel de son équipe de lutins (Siffler en travaillant, c’est eux n’est-ce pas ?)

 

Le Père Noël pratique un management qui donne du sens, basé sur la proximité et l’esprit agile

Le succès de l’entreprise Père Noël SA n’est pas le fait du hasard. Si les lutins sont prêts à donner le meilleur d’eux-mêmes pour accomplir leur mission, c’est qu’ils y trouvent du sens et que celle-ci a une portée. Le Père Noël communique très régulièrement avec ses équipes sur l’impact et l’importance de leur tâche. Savoir qu’ils apportent du bonheur et du rêve les motive à y mettre tout leur cœur.

Le sens de la mission doit toutefois être valorisé au quotidien. C’est là qu’intervient le management de proximité, pratiqué par le Père Noël lui-même ainsi que par ses lutins managers. À la tête d’effectifs considérables, le Père Noël a dû – et su – apprendre à déléguer !

Ce management de proximité repose sur deux piliers :

  • La pratique de feedbacks réguliers à l’égard des lutins -> toutes les réussites, petites ou grandes, sont valorisées. Les soucis rencontrés sont accompagnés de feedbacks correctifs visant à faire progresser les lutins. Une fois l’ensemble des cadeaux livrés, le succès des équipes est célébré lors d’une fête… inoubliable!
  • Le Père Noël adopte une posture d’exemplarité -> loin de s’enfermer dans sa tour d’ivoire, il prend son traîneau et participe à la distribution des cadeaux. (Effet garanti : même les lutins les plus nonchalants sont à fond !)

La réactivité et l’adaptabilité guident également ses pratiques. Avec des partenaires dans le monde entier, le Père Noel doit s’adapter en permanence. Réagir rapidement aux problèmes rencontrés est par ailleurs indispensable car tout doit être prêt le 25 décembre au matin ! Il encourage donc ses équipes à être orientées solutions, à agir en concertation et à coopérer. Cela passe par un savoir écouter qui facilite la communication. Bien dans son époque, le Père Noël favorise le développement d’un esprit agile au sein de ses équipes [1].

 

L’entreprise Père Noël SA optimise les rythmes de travail et l’organisation des tâches

La société du Père Noël connaît des pics d’activité et des périodes de calme plat. Comment maintenir une dynamique d’équipe et la motivation des lutins ?

Le Père Noël s’attache tout d’abord à déterminer le périmètre d’intervention de chacun. Tous les lutins doivent disposer d’une vision claire de leur tâche ; le cas échéant, la confusion risque de gagner l’ensemble des effectifs.

Lors des pics d’activité, il pratique l’écoute active de façon encore plus assidue.

  • Il s’agit pour lui d’évaluer le niveau de pression ressenti par les lutins ; cette pression ne doit en aucun cas donner lieu à des situations de stress.
  • Il leur accorde davantage de temps de repos et de récupération, garants d’une efficacité maximale.
  • Ayant développé un état d’esprit agile, les lutins sont en mesure d’assurer eux-mêmes un rythme soutenable d’activité en fixant des priorités et en optimisant leur coopération.

Quant aux périodes de ralentissement, elles donnent lieu à des moments de Team building pour renforcer la cohésion des équipes. Des mises en situation sont pratiquées pour stimuler la créativité des lutins. La bonne humeur, le plaisir pris dans l’exercice de la mission et la qualité relationnelle font partie de la promesse employeur de l’entreprise Père Noël SA. Heureusement car les lutins sont farceurs (non, on ne peut pas vous raconter) !

 

Pour recruter des lutins et les former, le Père Noël privilégie une approche Soft skills et collaborative

Une multitude de savoir-faire et de savoir-être sont requis pour les postes proposés. Songez plutôt :

  • La maîtrise des usages digitaux est indispensable ;
  • Les lutins sont amenés à fabriquer des jouets de façon artisanale et à exercer leurs compétences technologiques pour les jouets connectés ;
  • Ils doivent savoir travailler en équipe et faire preuve d’autonomie ;
  • Le sens du service fait partie de leurs compétences clés ;
  • Ils doivent savoir communiquer en interne et à l’externe, pour traiter les demandes de jouets spécifiques ;
  • L’une de leurs activités – dans laquelle ils excellent – est l’élevage de rennes… Cette liste est non exhaustive !

Management et gestion des talents : le secret des méthodes du Père Noël

Lors de ses recrutements, le Père Noël parie donc sur la capacité de ses nouvelles recrues à développer d’autres expertises. En jeu : la compétence Apprendre à apprendre, souvent qualifiée de compétence du 21e siècle !

D’autres compétences Soft skills retiennent son attention :

  • La coopération – les équipes travaillant en contact étroit et chaque lutin interagissant en permanence avec les autres ;
  • L’implication et le sens des responsabilités – le rôle de chaque lutin étant crucial dans la réalisation finale de la mission dans les temps ;
  • L’anticipation – aptitude clé car les événements imprévus sont fréquents. Voilà pourquoi les lutins établissent toujours un plan B !

S’il sait recruter des talents, encore faut-il les intégrer et leur permettre de s’épanouir. Le Père Noël s’appuie alors sur deux types de dispositifs.

Le premier d’entre eux est le co-développement. Les rencontres et moments de partage entre équipes irriguent la vie de l’organisation Père Noël SA. Les échanges portent sur les bonnes pratiques et les rituels à mettre en œuvre. Un lutin confronté à une problématique inédite bénéficie du soutien de ses pairs et de leurs suggestions opérationnelles. C’est aussi l’occasion pour les lutins de la direction des richesses humaines [2] d’identifier les compétences récemment développées par certains.

La seconde pratique est la transmission des savoirs [3], mise à l’honneur par le biais de la FEST (formation en situation de travail) dans le volet Formation de la loi Avenir professionnel. Qui d’autre que des lutins expérimentés pour former les nouvelles générations à des gestes et outils dont l’entreprise Père Noël SA possède l’exclusivité ? Les lutins référents exercent alors leur soft skill Pédagogie. (Les lutins ont même formé les rennes à fabriquer les légumes de l’étal de la marchande, malheureusement ils les ont mangés)

 

La plupart d’entre nous ne croient plus au Père Noël. Et pourtant, comme tous les contes, la magie de Noël est riche d’enseignements. À commencer par l’état d’esprit à l’œuvre dans l’entreprise Père Noël SA chaque jour de l’année, qui permet de mobiliser les équipes sur le long terme et de leur donner les moyens d’atteindre leurs objectifs. Une « compétence » essentielle, qu’il s’agisse de management, de gestion des ressources humaines ou de toute autre activité humaine, individuelle ou collective.

 

Un grand merci à Thomas Flament, responsable de la gamme Management de docendi, pour ses apports d’expert sur cette thématique – et son regard d’enfant.

 

[1] Les pratiques managériales du Père Noël ont évolué. L’arrivée dans ses équipes de lutins dotés de l’esprit agile lui ont permis d’en saisir toute l’utilité au regard de son type d’activité.
[2] Le terme de « richesses humaines » a été préféré par le Père Noël à celui de ressources humaines.
[3] La FEST repose sur la transmission des savoirs mais ne s’y résume pas. Elle doit témoigner « d’une intention, d’un parcours et d’un encadrement pédagogiques, mais également de temps de réflexivité autour de situations de travail elles-mêmes pensées dans une optique d’apprentissage au travail, et très probablement d’une évaluation amont et aval ». (Marc Dennery)
docendi

Author: docendi

Organisme de formation certifié OPQF, docendi propose, depuis sa création en 2000, une formule pédagogique multimodale novatrice alliant présentiel et accompagnement digital avant et après formation.
Cette pédagogie interactive et personnalisée est particulièrement efficiente pour le développement des soft skills : management, développement de soi, communication interpersonnelle et efficacité professionnelle.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Merci, vous êtres bien inscrit à la Neswletter de docendi