Le Blog des Soft Skills

Enrichir ses compétences humaines, émotionnelles et cognitives

Formation professionnelle : la France est-elle prête pour l’avenir selon l’OCDE ?

Ça bouge !

18 juin 2019

À l’heure de l’accélération digitale et technologique, de nouvelles configurations émergent en termes de travail, d’emploi et de compétences. Comment préparer au mieux la population active à ces changements ? Quel est le positionnement de la France par rapport aux autres pays membres de l’OCDE [1] ? Focus sur les principaux résultats du tableau de bord PAL.

 

7 critères pour évaluer l’efficacité de la formation professionnelle

Le tableau de bord PAL [2] (Priorities for Adult Learning) de l’OCDE vise à aider les pays membres à faire évoluer leur système de formation professionnelle, pour répondre aux mutations du travail et de l’emploi, actuelles et futures. Il agrège des données quantitatives et qualitatives issues d’enquêtes telles que l’Évaluation des compétences des adultes de l’OCDE (PIAAC en anglais), l’enquête sur la formation professionnelle continue de l’UE (CVTS), l’enquête sur l’éducation des adultes de l’UE (EEA) [3].

7 dimensions clés sont explorées pour évaluer le bon fonctionnement du système actuel et s’assurer de la prise en compte des nouveaux enjeux économiques et sociaux.

  • L’urgence de réformer le système de formation professionnelle en vigueur ;
  • Le taux de couverture des dispositifs à l’œuvre (entreprises qui forment et individus formés) ;
  • Le niveau d’inclusion du système (répartition par genre et âge, niveau de formation et salaire ; adultes en poste ou en recherche d’emploi ; taille de l’entreprise) ;
  • La facilité d’accès aux dispositifs de formation et l’information/l’orientation des publics visés ;
  • L’adéquation de l’offre de formation aux besoins en compétences exprimés sur le marché du travail ;
  • L’impact perçu des actions de formation engagées ;
  • Le financement de la formation professionnelle.

 

La France plutôt au-dessus de la moyenne pour son système de formation professionnelle

Selon l’OCDE, les réformes successives de la formation – dont le volet dédié de la loi Avenir professionnel – font évoluer le système français dans le bon sens. Cela lui permet de se classer au-dessus de la moyenne sur plusieurs indicateurs.

C’est notamment le cas pour l’adéquation entre formation professionnelle et besoins du marché du travail : la France obtient 0,68 sur un indice de 0 à 1. En effet, 29 % seulement des employeurs déclarent rencontrer des difficultés de recrutement et moins d’un tiers des salariés estiment manquer de formation pour exercer leurs missions. La France réalise toutefois des performances moyennes en termes d’évaluation des besoins de formation (15e sur les 24 pays évalués).

On note également deux dimensions problématiques : le taux de couverture de la formation et son impact perçu.

  • Chaque année, seuls 32 % des adultes français se forment – la moyenne OCDE étant de 41 %.

Un pourcentage qui chute à 16 % pour les demandeurs d’emploi de longue durée, 15 % pour les adultes peu qualifiés et 13 % pour les seniors.

  • Les actions de formation engagées ne sont jugées efficaces que par 49 % des participants. Suivre une formation en France a par ailleurs une faible incidence sur le salaire.

Soulignons que l’OCDE adresse des recommandations aux décideurs politiques français (et à ceux des autres pays membres, selon leurs problématiques spécifiques). Y figure la réduction des freins à la participation des différents publics, en proposant de nouvelles modalités de formation – on pense au développement de l’AFEST et à celui des formations blended et 100% à distance [4]. Les pratiques d’organisation du travail favorisant l’efficacité de la formation doivent être encouragées. Une offre plus systématique de formation doit également être proposée aux publics les plus fragiles, via un meilleur accompagnement. Pour relever le défi, l’engagement de tous les acteurs, privés et publics, organisations et individus, s’avère indispensable.

 

[1] Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).
[2] Publié sous la responsabilité du Secrétaire Général de l’OCDE, avec le soutien financier de la Fondation JPMorgan Chase.
[3] Le tableau de bord PAL s’appuie aussi sur des informations qualitatives issues des réponses transmises par les ministères concernés et les partenaires sociaux de 35 pays de l’OCDE, ainsi que ceux de 4 pays non-membres.
[4] AFEST : action de formation en situation de travail.
docendi

Author: docendi

Organisme de formation certifié OPQF, docendi propose, depuis sa création en 2000, une formule pédagogique multimodale novatrice alliant présentiel et accompagnement digital avant et après formation.
Cette pédagogie interactive et personnalisée est particulièrement efficiente pour le développement des soft skills : management, développement de soi, communication interpersonnelle et efficacité professionnelle.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Merci, vous êtres bien inscrit à la Neswletter de docendi