Le Blog des Soft Skills

Enrichir ses compétences humaines, émotionnelles et cognitives

CDI apprenant : le développement des compétences donne le « la »

Ça bouge !

27 octobre 2020

L’entreprise, la société et même les vacances, apprenantes ! Autant d’idées séduisantes ayant pu laisser penser à des coquilles vides en raison du flou ou de la simplification excessive qui ont accompagné leur émergence. Le tout nouveau CDI apprenant lancé par le groupe Adecco va-t-il prouver que les besoins des entreprises et ceux des actifs, convergent pleinement ? Focus sur une initiative ambitieuse.

 

Adossé au CDI intérimaire, le CDI apprenant souhaite doter ses titulaires de nouvelles compétences

Né en 2014 d’un accord de branche, le CDI intérimaire a été repris par la loi Rebsamen du 17 août 2015. Concernant une minorité d’intérimaires (les plus demandés), il vise à offrir davantage de stabilité à ses bénéficiaires, pour contrebalancer le caractère précaire de l’intérim.

Spécialiste du recrutement intérim, le groupe Adecco a décidé de s’appuyer sur le socle juridique et sécurisé du CDI intérimaire pour lancer le CDI apprenant : chaque titulaire de ce nouveau type de contrat pourra se former à un métier pour lequel les besoins de recrutement ne sont pas remplis, tout en bénéficiant d’une sécurité d’emploi (car salarié par Adecco). Avec à la clé un diplôme ou une certification, le parcours de formation débutant dès le 1er jour du contrat de travail.

Alors que le nombre d’actifs sans emploi est en nette augmentation, des milliers de postes demeurent non pourvus dans les 17 métiers qu’Adecco a identifiés. Parmi eux : aide-soignant ; conducteur d’engin de chantier ; conducteur Poids-Lourds – Semi-Poids Lourds – Transport en Commun ; conseiller / chargé de clientèle Banque Assurance ; électricien BTP ; maçon coffreur ; plombier chauffagiste ; technicien support IT ; tuyauteur / soudeur – la liste est non exhaustive.

Or il existe souvent des « passerelles » entre les activités exercées précédemment par les candidats et le nouveau métier visé. Pour Alexandre Viros, président France du groupe Adecco, « un technicien de l’aéronautique [peut tout-à-fait] se former à la fibre optique », où les besoins sont majeurs. Le CDI apprenant est né de ces constats et réflexions. Le groupe ambitionne de recruter 15 000 personnes d’ici 2021 via ce dispositif.

 

Motivations et soft skills constituent des leviers de transition professionnelle

Dès lors, le CDI apprenant pourrait ne s’intéresser qu’aux compétences métiers des actifs. Il n’en est rien ! Le parcours de formation dynamique qu’Adecco souhaite leur proposer reposera sur l’identification, par une équipe dédiée, de leurs motivations et de leur potentiel. Entendez par là : leurs soft skills et leurs qualifications préalables.

Début 2018 déjà, France Stratégie publiait une étude établissant des liens entre des situations de travail « transversales », les soft skills et la mobilité entre les métiers. Au travail au contact du public par exemple, sont associées le sens de l’écoute et la capacité à communiquer.

 

La compétence Apprendre à apprendre comme outil clé de l’employabilité durable

À l’heure de l’accélération digitale et dans un contexte de profonde instabilité (lié notamment à la crise sanitaire), les compétences valent de l’or. Un or vert pour les soft skills, compétences humaines, émotionnelles et cognitives, par nature durables. Un or noir pour les hard skills, pour la plupart périssables, dont le renouvellement peut néanmoins être facilité par les soft skills dont disposent les actifs, et qu’ils peuvent développer. En effet, en renforçant leur estime de soi par exemple, ils acquièrent un sentiment de compétence. Ils sont ensuite mieux armés pour réaliser des formations techniques.

S’il est une compétence décisive pour se repositionner professionnellement à plusieurs reprises dans son existence, c’est bien celle d’apprendre à apprendre. Elle repose sur le triptyque : 1) se comprendre soi-même ; 2) comprendre comment l’on apprend ; 3) maîtriser les stratégies d’apprentissage – selon Stanislas Dehaene. La souplesse mentale, la curiosité et le goût de l’effort induits par cette compétence sont autant d’atouts pour entrer dans des univers distincts et s’approprier de nouvelles logiques.

À n’en pas douter, le lancement du CDI apprenant relève d’un mouvement de fond valable tant pour les actifs que pour les entreprises : les savoirs, savoir-faire et savoir-être doivent être identifiés, développés et polis pour garantir l’efficacité professionnelle, l’employabilité et la compétitivité. 

docendi

Author: docendi

Organisme de formation certifié Datadock, docendi propose, depuis sa création en 2000, une formule pédagogique multimodale novatrice alliant présentiel et accompagnement digital avant et après formation.
Cette pédagogie interactive et personnalisée est particulièrement efficiente pour le développement des soft skills : management, développement de soi, communication interpersonnelle et efficacité professionnelle.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Merci, vous êtres bien inscrit à la Neswletter de docendi