Le Blog des Soft Skills

Enrichir ses compétences humaines, émotionnelles et cognitives

Affirmation de soi : faites valoir vos atouts et collaborez avec efficacité

Conseils de pro

2 juillet 2020

« Affirme-toi davantage ! » Certains d’entre nous ont entendu cette injonction à de multiples reprises tandis que d’autres semblent avoir été « dotés » dès le berceau. Alors, s’agit-il d’un talent inné ou d’une compétence sociale que l’on acquiert avec la pratique ? Quelle est l’utilité de l’affirmation de soi dans le monde du travail actuel ? Sachant qu’elle se concocte à base d’ingrédients tels que l’estime de soi, le respect de l’autre ou la maîtrise de ses émotions. L’objectif étant d’oser parler vrai afin de s’épanouir professionnellement – et de pleinement contribuer à la performance collective.

 

1 – Qu’entend-on par « affirmation de soi » ?

Il s’agit de la capacité à exprimer ses pensées, ressentis et attentes lors des interactions sociales, dans le respect d’autrui. On définit classiquement 4 types de comportements lorsqu’on interagit : un comportement passif (ne pas oser exprimer son point de vue et laisser toute la place à l’autre) ; un comportement agressif (s’imposer dans la relation sans respecter autrui) ; un comportement manipulateur (tout faire pour obtenir ce que l’on souhaite, quitte à ruser) ; et un comportement affirmé, propice à l’équilibre relationnel.

L’affirmation de soi repose sur le concept d’assertivité : apparue aux États-Unis durant la première moitié du 20e siècle sous l’impulsion de psychologues, cette notion est progressivement entrée dans le champ du développement personnel et professionnel. Car l’assertivité permet des actions réfléchies, constructives, adaptées aux différentes situations d’interactions ! C’est donc une manière d’être et de faire pour entretenir de bonnes relations avec les autres mais aussi, en vue d’atteindre vos objectifs. En ce sens, se montrer assertif, c’est :

  • Savoir demander ;
  • Savoir dire non ;
  • Oser donner son opinion ;
  • Exprimer des sentiments ;
  • Être capable d’émettre une critique constructive et d’en recevoir ;
  • Reconnaître ses droits et ceux des autres ;
  • Instaurer une relation basée sur le respect et la confiance.

 

2 – Quelles en sont les composantes ?

Pour s’affirmer dans le cadre d’une relation équilibrée, plusieurs éléments vont entrer en jeu :

  • L’estime de soi : si celle-ci est fragile, les émotions négatives risquent de prendre le dessus, altérant votre capacité à vous exprimer et à défendre votre point de vue. Le risque est alors de privilégier un comportement passif. Il est donc essentiel d’effectuer un travail sur vous-même pour vous reconnaitre de la valeur et « oser » faire face à l’autre.
  • La communication : pour être efficace, elle doit reposer sur 1/3 d’intention, 1/3 d’attitude, et 1/3 d’écoute. Quelles sont vos intentions (éviter le conflit, exprimer votre point de vue…) ? Avez-vous un objectif précis ? En termes d’attitude, plusieurs éléments verbaux et non verbaux interviennent : l’expression du visage, la posture et la gestuelle, le ton et le rythme de la voix, la distance physique, etc. L’écoute, quant à elle, doit être active – comprendre ce que dit l’interlocuteur sans interprétation ni omission, respecter ce qu’il dit, prendre en compte son ressenti.
  • Les émotions : essentielles dans les interactions sociales, elles constituent en elles-mêmes un message sur votre état personnel et celui de votre interlocuteur. Il est important d’être capable de les maîtriser ; difficile de vous affirmer si vous vous laissez submerger…
  • La capacité à oser « parler vrai » : le défi consiste à éviter de tomber dans un ensemble de travers – préjugés négatifs, pensées automatiques négatives, comportements inadéquats, renforcement des préjugés négatifs de départ…

 

3 – Quels sont les avantages de l’affirmation de soi en milieu professionnel ?

Dans l’entreprise d’aujourd’hui et de demain encore davantage, nous sommes amenés :

  •  À travailler de plus en plus en transversalité, avec des collègues de services différents ;
  • À croiser et confronter les regards ;
  • À innover et résoudre des problèmes complexes.

Or cette multiplication des interlocuteurs et du type d’interactions nécessite de prendre en compte une diversité de langages, de modes de fonctionnement, de cadre de référence, d’objectifs. Autant d’opportunités pour faire vivre l’intelligence collective, mais aussi de risques de conflits. L’affirmation de soi permet d’en comprendre les clés pour engager un dialogue constructif, avec une posture d’écoute et d’ouverture favorables à l’émergence de solutions communes. C’est donc une compétence-clé pour coopérer et concrétiser des projets.

Autre avantage : l’affirmation de soi vous permet d’être reconnu comme un interlocuteur « de valeur » – un atout majeur pour atteindre vos objectifs et évoluer professionnellement. Ses bénéfices sont donc à la fois collectifs et individuels.

 

4 – Comment la développer durablement ?

Avant d’agir, il s’agit d’effectuer un « auto-diagnostic » de votre niveau d’assertivité en misant sur l’observation : quelles sont les situations qui vous rendent anxieux ? Comment les membres de votre entourage professionnel communiquent-ils et expriment-ils leurs demandes ? Avec quels effets en termes de compréhension mutuelle, de tensions, de résultats concrets ? À quoi aboutissent des comportements agressifs, passifs ou affirmés ? Comment analysez-vous vos attitudes personnelles ?

Cette phase préalable va permettre d’identifier des leviers pour développer votre propre assertivité. À savoir :

  • Bien vous connaître et vous accepter, ne pas douter de votre valeur, éviter les comparaisons ;
  • Appliquer les 4 accords toltèques (du spécialiste du développement personnel Miguel Ruiz) dans vos interactions quotidiennes : vous assurer que votre parole soit impeccable ; ne jamais prendre les choses « personnellement » ; ne pas tomber dans les suppositions ; et faire toujours de votre mieux.
  • Pratiquer par essai/erreur et de façon progressive, d’abord avec des petits défis quotidiens, puis via des challenges plus importants (élargir le cercle des interlocuteurs, prendre l’initiative d’organiser une réunion…).

 

>> En résumé

  • L’affirmation de soi permet de défendre son point de vue en respectant celui d’autrui.
  • Dans le cadre professionnel, elle s’impose aujourd’hui comme une compétence-clé.
  • En tant que capacité acquise (bien qu’elle puisse reposer sur certaines prédispositions), il est possible de la développer en s’entraînant.

 

docendi

Author: docendi

Organisme de formation certifié Datadock, docendi propose, depuis sa création en 2000, une formule pédagogique multimodale novatrice alliant présentiel et accompagnement digital avant et après formation.
Cette pédagogie interactive et personnalisée est particulièrement efficiente pour le développement des soft skills : management, développement de soi, communication interpersonnelle et efficacité professionnelle.

S'INSCRIRE À LA NEWSLETTER

Merci, vous êtres bien inscrit à la Neswletter de docendi